Notre veille

Article

SEO : 6 bonnes pratiques pour un site multilingue ou multirégional

Article SEO

Lorsque l’on développe un site multilingue (disponible en plusieurs langues) ou multirégional (qui vise plusieurs pays) de nombreuses problématiques de référencement se posent : comment adresser tous les marchés visés en restant pertinent ? Quelles actions SEO mener ?

Pour guider les internautes, Google a mis en place une série de recommandations via sa plate-forme d’aide en ligne.

Voici quelques points essentiels à respecter :

Un contenu de qualité

1. Bien connaître sa cible et ses recherches

Il est essentiel d’effectuer une étude sémantique par pays et/ou par langue :

  •        Les volumes de recherche des mots-clés peuvent varier d’une langue à une autre : un mot-clé très populaire en français le sera peut-être moins en allemand,
  •        Certains sujets ne sont pas adressés de la même manière, notamment lorsqu’il s’agit de langues avec des variantes régionales.

Exemple : France : chauffage au fioul / Belgique : chauffage au mazout

-          Certains mots-clés sont liés à des offres propres à un territoire.

Exemple : "la prime à la casse", qui n’existe pas dans tous les pays

Ainsi, les études sémantiques permettront d’adresser des mots-clés pertinents pour chaque langue, région ou pays visé.

2. Offrir un contenu de qualité

Une traduction effectuée par une personne maîtrisant totalement la langue et ses subtilités est nécessaire pour offrir des contenus de qualité :

  • Les mots-clés seront inclus de manière plus naturelle dans les contenus,
  • Des balises (META Title, META Description) rédigées de façon qualitative capteront l’attention des internautes. Rappelez-vous : en SEO, le contenu doit être soigné,
  • Si la traduction n’est pas de bonne qualité ou effectuée de manière automatique, certaines expressions particulières à une culture ou un pays seront erronées. De plus, Google pourrait les considérer comme du spam.

Offrir un ciblage précis aux moteurs

3. Choisir une langue par page

Pour déterminer la langue, le moteur de recherche analyse les contenus présents sur la page et ne tient pas compte de la balise <html lang="fr"> :

  • Pour éviter les confusions et faciliter la détection de la langue utilisée, il est conseillé de traduire l’intégralité des contenus, en respectant le principe d’une langue par page,
  • L’utilisation de cookies pour afficher des traductions et l’emploi de redirections automatiques qui détectent la langue de l’internaute sont fortement déconseillées. En effet, si les langues sont gérées par cookies, Google ne pourra pas les indexer et ne prendra en compte que la langue par défaut.

4. Hiérarchiser les URLs

Il existe 3 manières différentes de présenter ses URLs pour un ciblage linguistique ou géographique :

  • Afficher un nom de domaine avec une extension géolocalisée : vanksen.fr, vanksen.de, vanksen.uk
  • Utiliser un sous-domaine : fr.vanksen.com, de.vanksen.com
  • Utiliser un répertoire : vanksen.com/fr/, vanksen.com/de/

En optant pour l’une de ces trois structures, le moteur de recherche pourra détecter plus facilement la langue ou le pays visé.

5. Ciblage géographique

Si votre site emploie un domaine générique gTLD (.biz, .net, .org…), vous pouvez configurer l’option « ciblage international » sur Google Webmaster Tools et indiquer une zone à viser en particulier.

6. Utiliser les balises canonical et Hreflang

  • La balise Hreflang

Elle permet d’indiquer au moteur de recherche que des versions équivalentes existent dans d’autres langues ou d’autres marchés. Elle se présente de la manière suivante :

<link rel=’’alternate’’ href=’’http://vanksen.com/fr-be hreflang=’’fr-be’’ />

De cette manière il est possible de signaler que la même page existe pour plusieurs marchés : langue française pour la Suisse, langue française pour la Belgique…

Si une URL est déclinée en plusieurs langues, toutes les balises Hreflang de chaque langue doivent listées dans le head de la page, sans oublier la propre balise Hreflang de cette page.

  • La balise canonical

Si vous proposez un même contenu sur deux URLs différentes (par exemple, sur http://vanksen.fr, sur http://fr.vanksen.com et http://vanksen.com/fr), vous pouvez utiliser la balise <link rel=canonical />, qui évitera le duplicate content en désignant une seule URL de référence pour les deux contenus. Le moteur ne gardera qu’une seule de ces 2 URLs dans son index.

D’un point de vue technique, le réseau de sites doit donc être géré de façon intelligente et hiérarchisée, afin que les actions SEO mises en place soient les plus efficaces possibles.

Toutefois, chaque site doit bénéficier d’une attention particulière : un contenu et une organisation adaptée au marché et à la cible sont indispensables.

 

Gérer un site multilingue ou multirégional est un véritable défi qui ne doit pas effrayer les adeptes du SEO : cela mène bien souvent à des projets très intéressants !

Chargement