Notre veille

Article

Skittles joue la carte 100 pour cent médias sociaux

Article Projets

Connaissez-vous Skittles ? Ce sont des petites gommes fruitées et rondes, avec la lettre "s" imprimées dessus, qui sont produites par Mars Incorporated. En gros c’est la version fruitée des M&M’s ! Et bien ces petites pastilles acidulées ont fait pas mal de vagues ces derniers jours. En effet, avec une hausse de près de 500% du nombre de blogs mentionnant le mot “Skittles” dans la blogosphère, le cas « Skittles » commence à faire du bruit et se voit qualifié aujourd’hui d’exemple à suivre en terme d’intégration avec les médias sociaux. La marque de bonbon a mandaté agency.com pour refaire son site et booster son image de marque, grâce à un mix explosif de médias sociaux. Le contenu de ce nouveau site est en effet presque uniquement issu des médias sociaux. Pendant les premières 48 heures du site, la page d’accueil du nouveau site affichait chaque twitt mentionnant la marque. Ensuite cette page a été redirigée sur la page de fans de Facebook et conduit maintenant à la page Skittles de Wikipedia. Si vous choisissez de cliquer sur l’onglet media vous trouverez un album photo Flickr et des vidéos YouTube à l’effigie des petites pastilles …
Beaucoup de bruit donc pour une grande visibilité, notamment au sein du jeune public fervent de médias sociaux. Mais en utilisant cette méthode Skittles a pris un risque énorme. En effet la marque aurait très bien pu perdre facilement le contrôle sur le contenu de son site. Par cette prise de risque, la marque assume donc courageusement les écarts qui pourraient nuire à son image. Voici donc une opération one shot un peu risquée, qui au final techniquement a été réalisé avec un budget limité et qui a réussit à faire beaucoup parler d’elle. Mais rendons les lauriers à César, Skittles n’était pas le premier sur le créneau. C'est Modernista, une agence de pub de Boston, qui avait déjà utilisé les médias sociaux pour son branding qui a inspiré Skittles à faire pareil. Enfin on peut quand même se poser la question des droits de propriété intellectuelle. Utiliser le contenu de Facebook ou de Twitter et le rediriger sur son site, est-ce vraiment légal? N’y-a-t-il pas des limites à ces usages ?
Chargement