Notre veille

Article

Slamming : l’AFNIC met en garde contre cet abus

Article

Ce que l’on appelle en général slamming s’applique également aux noms de domaine. Le domain slamming consiste pour un registrar malhonnête à tromper une entreprise dans le but de lui faire souscrire des services non sollicités.

L’AFNIC a observé une recrudescence de cette dérive depuis le début de l’année 2006 (voir AFNIC).

Le slamming peut prendre la forme d'un mail contenant une fausses facture de renouvellement adressée à l’entreprise. Ce mail est en réalité une autorisation de transfert de noms de domaine. Le slamming peut également se traduire par un faux mail alertant l’entreprise que des tiers tentent d’enregistrer des noms de domaine proche de ses marques et de ses dénominations sociales.

Les abus se suivent et se ressemblent (presque). En voici les principaux symptômes : le mail non sollicité, la menace (ex. : enregistrement abusif), l’urgence (ex. : délai de 24 heures, de 7 jours), des prix d’enregistrement nettement supérieurs aux prix de base.

Les slammers exploitent au final les mêmes failles que les phishers : les faiblesses humaines, dont la confiance, la crédulité et l’ignorance (voir traquer et identifier les fraudes).

Chargement