Notre veille

Article

Sprite lance sa première campagne 360°

Article Projets

The Spark, tel est le nom de la nouvelle campagne publicitaire de la boisson Sprite (propriété de The Coca-Cola Company). Déclinée en télévision, sur Internet, sur mobiles et en affichage, il s’agit là de la première campagne 360° de la marque. En télévision, des spots publicitaires mettant en scène des artistes émergents seront diffusés en Europe, Amérique du Nord, Asie et Afrique. En attendant d’y découvrir le réalisateur Rik Cordero et l’auteur-compositeur-interprète chinois Jay Chou, c’est Drake, un rappeur originaire de Toronto de plus en plus célèbre sur le continent américain qui s’affiche depuis deux semaines sur les écrans outre-Atlantique. En pleine séance d’enregistrement, Drake est en difficulté… il ne trouve pas l’inspiration ! Mais comment va-t-il pouvoir enregistrer son album !? En buvant une gorgée de Sprite bien sûr ! Bref, vous l’aurez compris, le spot n’est pas très original dans son message. Heureusement en revanche que l'effet visuel 3D transformant le rappeur en Terminator après avoir bu une gorgée de Sprite est plutôt réussi : Sur Internet, la marque lancera en mars (aux Etats-Unis toujours) un outil de mixage en ligne qui permettra à ses utilisateurs de se prendre le temps d’un instant pour David Guetta et de réaliser des remix mêlant les samples de Drake à ceux d’artistes émergents du monde entier. Le concept se voulant viral, la possibilité sera donnée de partager ses créations avec ses amis, de noter celles des autres et de sauvegarder ses compositions favorites sur son mobile pour les utiliser comme sonnerie. Après la musique, Sprite lancera en avril la version cinéma de cet outil, où les visiteurs seront invités à créer des mini-films d’animations de 45 secondes. Cet outil de mixage interactif n’est pas sans rappeler celui que Vanksen avait imaginé pour Givenchy fin 2008 et que nous évoquions ici.... Au final, bien qu'elle ne présente rien de révolutionnaire, cette campagne ne semble pas moins efficace pour autant. En effet, nul doute que les jeunes, cibles clairement identifiables (et identifiées) de cette campagne seront réceptifs à ce genre d’outils interactifs et aux messages délivrés par ces (futurs) artistes.
Chargement