Notre veille

Article

Sur Twitter, des célébrités font la promotion d’une marque…qui n’existe pas !

Article E-réputation

Il est aujourd’hui commun d’observer nombre de célébrités faisant sciemment la promotion de produits de marques sur Twitter. Suite à l’enquête réalisée par une émission d’investigation anglaise, un cap a été franchi. En février dernier, plusieurs acteurs du SOAP anglais à succès « Coronation Street », se sont fait prendre en train de faire la promotion de faux produits, d’une marque qui n’existe pas, sur le réseau social. A l’origine de ce phénomène il y a Dispatches, une émission d’investigation qui traite de sujets d’actualité et qui a décidé d’enquêter sur la violation des normes dans le secteur de la publicité. L’enjeu de cette enquête était de mesurer l’ampleur de la publicité dissimulée sur Twitter via les tweets de stars. En effet le « Advertising Standards Authority » (équivalent de l’ARPP en France) cherche à réguler ce genre de promotion depuis 2 ans. Dispatches a alors rencontré les membres du casting de la série lors d’une soirée événementielle, et leur a transmis des sacs remplis de faux produits de beauté mais aussi de simples bracelets censés être énergétiques. Ainsi les lotions « toners » contenant soi-disant des vitamines et minéraux étaient en fait simplement constituées d’eau du robinet. Non seulement les stars se sont laissées photographier sur le photocall avec ces sacs, mais elles ont ensuite naturellement tweeté positivement sur ces produits. C’est ainsi que quelques heures plus tard, les stars Brooke Levi Vincent et Cherylee Houston ont tweeté : Un faux compte de la marque a été créé, rendant la lecture des échanges encore plus risible : A noter que la marque a été présentée comme se nommant Puttana Aziendalece que l’on pourrait traduire par « la putain des marques » en français. Suite à cette enquête le porte-parole de la série a déclaré vouloir engager des poursuites si l’émission d’investigation était diffusée. Entre-temps, les acteurs piégés ont changé leur biographie Twitter : A quand un test de ce genre en France ? Au-delà de l’organisation globale de l’enquête que l’on pourrait critiquer pour être clairement un piège tendu envers les personnalités ; n’est-ce pourtant pas l’occasion d’un formidable état des lieux sur le rapport personnalités/marques et les limites de la maitrise du réseau par ces dernières ? Le fameux « celebrity endorsement » est à un stade moins industrialisé en France. Pourtant la question de la régulation est déjà largement réglée car les mentions #ad ou #sponsored sont obligatoires. A voir maintenant comment vont évoluer les usages quand les tweets sponsorisés vont se multiplier, notamment via des stars qui ne sont pas des blogueurs et/ou des professionnels du secteur du web. Photos via @Aziendale/Twitter
Chargement