Notre veille

Article

Truemors : de l"info, pas d"intox

Article Projets

Le livre The Cult of the Amateur qui critique la supposée sagesse des foules aura au moins permis de poser la question de la relation entre véracité et popularité, un des postulats du web dit 2.0. Et c’est justement par le web 2.0 que vient la solution, ou du moins des éléments de réponse : Truemors.

Co-fondé par Guy Kawasaki (LinkedIn) avec un peu plus de 12000 $, Truemors se veut le portail des rumeurs avérées et chacun est libre d’en poster. Il y a pour le moment un système de modération a priori, possible comme le site reçoit de 60 à 100 news par jour. Le rejet d’un post (environ 15% des posts suggérés sont supprimés) entre plus dans le cadre de la lutte contre le spam. L’esprit des créateurs du site est de réunir le type de news susceptibles d’enclencher une conversation. Ils recommandent d’ailleurs de commencer un post par « Savez-vous que… » et la longueur des posts est limitée à 350 caractères (tiens ça a déjà été entendu quelque part…) Truemors semble se positionner en nouveau concurrent de twitter cette tendance est renforcée par le partenariat avec Facebook pour lancer un service qui complètera News Feed, TFF pour Truemors for Facebook. Le principe sera de faciliter la diffusion de potins news vérifiées à son réseau, les posts pouvant être anonymes, ce qui sera visiblement la killer application de TFF. Se pose toujours la même question du glissement sémantique entre "visibilité" et "vérité".
Notons que pour débusquer les fausses infos, le web 1.0 francophone nous avait déjà servi avec Hoaxbuster et Hoaxkiller. Pour finir voici un widget qui vous permettra de voir ce qui se dit en ce moment sur Truemors.
Chargement