Notre veille

Article

Un panneau choc : des larmes de sang

Article Conseil

Généralement, pour diminuer le taux de mortalité sur les routes, la sanction prévaut souvent sur la prévention. Malgré des campagnes toujours plus créatives et qui capitalisent sur les scénarios catastrophes, rien de mieux que les amendes, les retraits de points ou encore la confiscation du véhicule pour calmer les fous du volant. Pourtant, la répression n’est pas LA solution. La communication possède encore les ressources nécessaires afin de palier ces accidents mortels. En Nouvelle-Zélande, alors que des pluies torrentielles s’abattent sur la région, les automobilistes ne pensent pas à adapter leur conduite en fonction des conditions météorologiques. Un chiffre viendra alarmer les collectivités locales : en un weekend seulement, 15 personnes ont trouvé la mort. Afin de réagir et ceci rapidement, une campagne de sensibilisation fut lancée dans le district de Papakura, un des districts de Nouvelle Zélande. Le dispositif : un panneau d’affichage mettant en scène un simple visage d’enfant. Mais lorsqu'il pleut, des larmes de sang ruissellent des oreilles, du nez, des yeux….. En accompagnement, on peut lire le slogan : Rain changes everything, please drive to the conditions. ("La pluie change tout, s’il vous plait conduisez suivant les conditions"). L’impact fut immédiat, le nombre de décès a diminué de manière significative par la suite, pour être nul certains weekends. Ainsi, c’est la preuve par excellence qu’une campagne de communication pertinente peut endiguer le sang déversé sur les routes !
Chargement