Notre veille

Article

Volkswagen lance la voiture démocratique

Article Conseil

Une voiture par le peuple pour le peuple ! Telle était l'ambition de Volkswagen avec the People's Car Project (PCP), une campagne de crowdsourcing réalisée en partenariat avec les agences Proximity Beinjing et Goodstein & Partners. Image tirée de la page Facebook de l'agence Proximity La campagne s'est déroulée en deux phases. En mai 2011 fut lancé le site zaoche.cn, qui invitait les internautes chinois à concevoir leur voiture idéale et à voter pour leurs idées préférées. L'opération ne devrait durer qu'un an, mais au vu son succès, Volskwagen décida de la prolonger indéfiniment, tout en enrichissant les options proposées aux créateurs en herbe. En 2013, un concours opposa six équipes d'étudiants en conception automobile, chargées de construire un prototype à partir des 104 meilleures idées, validées par des experts. Les protagonistes bénéficiaient des conseils d'un panel de personnalités très diversifiées, qui comprenait notamment le directeur du design de Volkswagen, la pop-star Bibi Zhou, et le styliste Vega Wang. Une série de dix vidéos fut diffusée sur le site pour montrer le parcours des équipes, les votes des internautes pouvant influencer le résultat final. Le prototype de l'équipe gagnante fut dévoilé lors du salon automobile de Shanghai, du 21 au 29 avril 2013, et les heureux élus décrochèrent un stage chez Volkswagen. Si l'on en croit le compte-rendu vidéo de la campagne, les résultats auraient été spectaculaires : -  Le PCP aurait fait partie des dix thèmes les plus populaires sur Weibo, le twitter chinois ; -  Plus de 260.000 idées auraient été soumises ; -  La série de vidéos aurait attiré plus de 1.2 million de spectateurs par épisode ; -  À l'issue de la série, les intentions d'achat auraient augmenté de 18 %.   Building the People's Car from Georg Warga on Vimeo. Sans prétendre à l'exhaustivité, voici quelques éléments-clés pouvant expliquer le succès de la campagne : - Un site convivial. Grâce à l'interface simple et très visuelle, penser à la voiture de ses rêves relevait plus du jeu que de l'exploit d'ingénierie. - Le système de démocratie en ligne. En octroyant aux internautes à la fois les rôles de créateurs et de décideurs, Volkswagen a décuplé leur adhésion au projet. - La valorisation des contributions. Non seulement les meilleures idées ont servi à concevoir la « voiture du peuple », mais les concepts les plus originaux, comme celui de la citadine volante, ont été utilisés comme supports promotionnels. - Une stratégie multimodale. Même si le site zaoche.cn était le point névralgique de la campagne, presque toute la palette des outils promotionnels fut utilisée pour faire connaitre le PCP et en montrer les résultats : publicités télévisées ou sur support imprimé, vidéos en ligne, applications mobiles,street marketing, et même un magazine. Si Fiat avait ouvert la voie du crowdsourcing automobile en 2009 avec la Fiat Mio, un projet de « concept-car » sous licence Creative Commons, Volkswagen est allé encore plus loin en créant un véritable écosystème dédié au crowdsourcing, qui sera surement pérennisé et étendu à d'autres pays.  Pour le constructeur, les retombées sont multiples : une image de marque renforcée auprès des consommateurs et des recrues potentielles, une meilleure connaissance du marché, une créativité décuplée... De quoi allécher la concurrence !
Chargement