Notre veille

Article

The Wall of Freedom, une idée originale de Vanksen

Article Conseil

Cette année le prix Nobel de la paix a été remis à trois femmes, Ellen Johnson Sirleaf, Leymah Gbowee, deux Libériennes et Tawakkul Karman, une Yéménite, pour leur action en faveur des femmes et de la résolution non violente des conflits. Le comité Nobel espère que le prix décerné à ces trois femmes "contribuera à mettre fin à la répression dont les femmes sont toujours victimes dans de nombreux pays et à exprimer le grand potentiel que les femmes peuvent représenter pour la paix et la démocratie". Cette réalité sonne comme un terrible écho. En effet, il y a vingt ans, une autre femme, Aung San Suu Kyi, se voyait décerner le prix Nobel de la paix pour sa lutte non violente contre la dictature et l’oppression de son peuple et la défense de la démocratie en Birmanie. Devenue l’un des symboles contemporains de la lutte pour la démocratie, Aung San Suu Kyi, malgré son prix Nobel, a passée quinze de ces vingt dernières années assignée à résidence pour son combat contre la junte des généraux toujours en place en Birmanie. Ce combat, Luc Besson a décidé de le mettre en lumière en réalisant un film sur la vie d’Aung San Suu Kyi, intitulé "The Lady ". Ce film prend le parti de présenter l’engagement de cette femme sous l’angle personnel en se focalisant sur l’histoire d’amour qui l’unit à son mari Michael Aris, professeur britannique. Un sacrifice tel que Aung San Suu Kyi sera séparée de son mari et ses enfants pendant de nombreuses années.

La stratégie digitale définie par Vanksen Paris a été élaborée avec l’ambition de créer, en amont de la sortie du film, un mouvement de soutien à la cause d’Aung San Suu Kyi et à son peuple et plus largement aux combats pacifiques pour la liberté.

Ce parti pris prend vie grâce à au site, lancé il y a deux semaines, et qui reprend une célèbre citation de la leader birmane : « Use Your Freedom ». Ce site est un mur de la liberté permettant d’afficher son soutien au combat mené par Aung San Suu Kyi. Ce mur permet à tous de laisser sa propre définition de la liberté ainsi que sa photo main levée dans la posture bouddhiste de l'Abhaya-Mudrau. Le mur de la libertté devient alors une mosaïque de portraits. Elle est basée sur le portrait d’Aung San Suu Kyi réalisé par Shepard Fairey, le célèbre graphiste américain et fervent défenseur de la liberté d’expression.

Pour assurer la diffusion de ce site et donc la propagation du mouvement, l’agence a collaboré étroitement avec Europacorp dans la sélection des influencers qui initient ce dernier. De plus, par le concours de Buzz Paradise, des bloggeurs ont été invités à des projections en avant première. Ils ont eu l’opportunité de dialoguer avec la productrice du film et également laisser leur message de soutien sur le site. L’agence Vanksen vous invite donc à participer et à apporter votre soutien à la cause birmane.
Chargement