Notre veille

Article

Word-of-Mouth is cheap, but valuable !

Article Projets

The Wall Street Journal a publié un article intitulé "Word-of-Mouth is cheap, but valuable", ce qui signifie: le bouche à oreille ne coûte pas cher mais peut rapporter gros. Cet article commente une étude réalisée par Harris Interactive Inc. sur les conséquences du bouche à oreille auprès des consommateurs et sur l'image véhiculée par les entreprises qui utilise le marketing viral. 85% de la population pense que le bouche à oreille est plus crédible que toutes autres publicités. L'article comprend également des exemples de campagnes qui prouvent la supériorité du marketing viral. The Wall Street Journal relève tout de même une difficulté à surmonter pour que le buzz soit parfait, il faut davantage d'instruments de mesure aussi bien quantitatifs que qualitatifs. On ne peut que se réjouir du nombre d'articles publiés qui soutiennent le marketing viral. Je mettrai cependant un bémol sur le mot "cheap". Certes il y a des campagnes peu coûteuses qui ont bien fonctionné mais les prix sont très variables. D'autre part le buzz ne se suffit pas toujours à lui-même : une campagne de communication par les médias classiques peut permettre d'accélérer et d'amplifier le lancement d'une campagne virale: presse, affichage, etc., cela a évidemment un coût. A titre d'exemple le Transatlantys a tout de même coûté 3,2 millions d'euros…
Chargement